‘’Le problème de l’injustice sociale n’est pas seulement l’inégalité des ressources dans le système du libéralisme mondialisé. L’injustice sociale est dans le déni de la reconnaissance de l’autre, soit la mésestime de l’autre. Être reconnu dans ses capacités, voilà l’essentiel’’. Paul Ricoeur, “Soi-même comme un autre”.
Paul Ricoeur, ``Soi-même comme un autre``
A l’initiative du chercheur Rachid Benzine, le ‘’Programme Politique Publique de la Reconnaissance : la question du premier kilomètre’’ a été initié en décembre 2020 et s’ancre sur un projet de recherches appliquées dont l’objectif est d’explorer les possibilités d’orienter une politique publique autour du principe de reconnaissance, afin de proposer des solutions locales et nationales pour répondre aux sentiments d’humiliation, de relégation, de discrimination et d’exclusion dans la société. Il se fonde sur un corpus philosophique riche mais encore méconnu en France et se nourrit d’enquêtes de terrain à Trappes, Maubeuge, Clichy-sous-Bois, Stains, Roubaix et Marseille. L’ambition est de contribuer à établir de nouvelles normes de l’action publique et reconstruire un récit national plus inclusif.
Les objectifs de ce programme sont de faire du « dernier kilomètre » le premier kilomètre, de lier des idées, des concepts à des solutions concrètes, de faire émerger un récit national mobilisateur, en partant du point de rencontre entre les institutions et les citoyens localement et de développer des actions identifiées par les acteurs territoriaux via des méthodes d’intelligence collective.

MÉTHODE

  • Cartographie des acteurs et forces locales
  • Ateliers de ‘’solutions by design’’
  • Syndication des contenus académiques et universitaires
  • Entretiens semi-directifs
  • Analyse des exemples internationaux
  • Écriture collective d’un récit national et d’un rapport de solutions

Vous êtes une collectivité, une ville, vous souhaitez rejoindre le programme?